Le « Taubiracisme » de La Manif Pour Tous ou l’idéologie Taubira

Christiane Taubira

« Pauvres de jouissances, ils veulent être riches d’illusions. » Charles Fourier

Après Pierre Bergé qui accusait les sympathisants de La Manif Pour Tous d’antisémitisme, voilà que c’est au tour de Mme le Garde des Sceaux, dans une interview publiée par le New York Times ce 9 août de sous-entendre cette fois-ci, une accusation de racisme, à l’encontre des manifestants.

Celle qui aura porté avec dédain et mépris la « réforme de civilisation » comme elle qualifiait elle-même ce qui était plus généralement appelé le « mariage pour tous », voit une forme de racisme dans le fait qu’au cours du combat, le slogan « Taubira, t’es foutue, les familles sont dans la rue ! » soit devenu « Taubira t’es foutue, les Français sont dans la rue ! »

L’accusation en est encore plus choquante : elle voit le racisme dans le fait que ce soit « les Français » et non « les familles » qui furent dans la rue. J’ai souvent dit au cours des meetings : « Avec leurs glissements sémantiques, l’homophobie n’est plus la haine des homosexuels mais le refus du mariage homosexuel, comme demain le racisme ne sera plus la haine des étrangers mais le refus de s’exprimer en faveur du droit de vote des étrangers ! » Aujourd’hui, nous sommes arrivés un cran au-dessus ! Le Taubiracisme est le fait que le peuple de France s’oppose à une loi (fut-elle inique) portée par une ministre issue de la diversité.

En 2009, lorsque le LKP scandait des slogans similaires pendant qu’Yves Jégo tentait de résoudre la crise dans les DOM-TOM ou bien quand contre la réforme des retraites, Mme Taubira vous cautionniez vous-même des manifestations usant du même slogan contre Nicolas Sarkozy, doit-on considérer que c’était raciste, que vous étiez raciste ?

Je ne l’affirmerai jamais car je ne suis pas fidèle aux méthodes historiques de la gauche : accusez votre ennemi de fascisme, tant qu’il s’en défendra il n’argumentera pas ! Il en va de même pour le racisme ou l’homophobie. Je m’interroge. Mme Taubira, où est votre logique lorsque vous vous offusquez que les gens vous considèrent comme étrangère, ce qui n’existe que dans la toile de l’araignée qui est à votre plafond, alors que vous militiez pour l’indépendance de la Guyane, donc pour perdre la nationalité française ? Comment osez-vous Mme le ministre piétiner la mémoire des personnes qui furent victimes de la ségrégation raciale aux États-Unis à deux jours de la commémoration des émeutes raciales de Los Angeles le 11 août 1965, qui firent trente-quatre morts et huit cents blessés, en inventant au cours d’une interview pour un quotidien américain ce que j’appellerai désormais le Taubiracisme, que vous n’utilisez qu’à la fin de discréditer votre opposition, que dis-je, le peuple qui vous a portée au pouvoir ?

Mme Taubira, je ne sais pas comment vous fonctionnez, mais je pense que vous marchez sur la tête (ce qui expliquerait que vous n’ayez pas encore fait la connaissance de votre araignée).

One comment

  1. Lucie says:

    Merci pour cet article et toute sa pertinence. Le combat doit continuer plus que jamais.
    ONLR!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
Merci de recopier le mot inscrit dans l'image. Cliquez sur l'image pour écouter le mot.
Anti-spam image