J’ai décidé d’être « Catho-friendly »

Xavier Bongibault

Pour gagner, il faut être sur le terrain sur lequel ne nous attendent pas nos ennemis.

En signature de la lettre adressée par Clément Borioli aux évêques de France, ce 15 août, vous avez pu lire « Xavier Bongibault, catho-friendly ». Une vague de questionnements s’est levée.

Pourquoi celui qui s’est toujours présenté comme athée signe-t-il aujourd’hui de cette façon une lettre adressée aux évêques ?

Les raisons sont multiples mais simples. La première de ces raisons, je l’ai déjà évoquée dans l’article Un athée à l’église : je défends une vision positive de la laïcité et au-delà, je suis attaché aux valeurs et racines catholiques de la France.

Mais là n’est pas la seule raison. La renonciation du pape Benoît et l’arrivée du pape François ont su donner à l’Église une image plus moderne et plus dynamique qui suscite chez moi une proximité et un intérêt plus grands encore.

C’est justement cette modernité et ce dynamisme que j’ai voulus encourager en signant ce courrier adressé aux « pasteurs de l’Église ». Dans la joie des JMJ de Rio, nous avons découvert un pape proche de ses fidèles mais proche du peuple, s’adressant à son Église en tant que chef spirituel mais s’adressant également au monde en tant qu’expert en humanité avec les mots du monde sur les sujets du monde. C’est aussi la modernité du pape qui s’est une nouvelle fois exprimée lorsque seuls les médias officiels du Vatican ont pris soin de relayer cette initiative de jeunes catholiques homosexuels.

Ce que j’ai voulu soutenir également, c’est cet appel à l’aide de personnes qui, dans le respect de la tradition de leur Église, osent revendiquer une évolution sans vouloir de révolution, qui demande de l’ouverture en refusant le progressisme, qui ne demande pas à changer le dogme, mais à être accueillies en vérité et charité par leur communauté.

Et pour finir, le catho-friendly que je suis de plus en plus vous interpelle, vous, catholiques ! Regardez les réactions de ceux qui se veulent progressistes. Ils moquent cette tribune car ils ne veulent pas d’une Église qui évolue, le dernier chef de leurs accusations tomberait.

Rendez-vous bien compte de la force, face à des lobbyistes prêts à livrer l’avenir de l’humanité à l’exigence de leurs caprices d’adultes, qu’auraient des personnes homosexuelles catholiques, conscientes des limites qui sont les leurs, ne voulant ni changer le dogme de l’Église, ni modifier l’anthropologie, soutenues par leurs pasteurs, dans leur demande d’union civile. Union civile, mesure de moindre mal alors que nous avons désormais en France, (et en progression dans le monde), le mariage gay. Mesure qui épargnerait définitivement la procréation, si elle était la seule conséquence de la constitutionnalisation du mariage homme/femme.

Pour gagner, il faut être sur le terrain sur lequel ne nous attendent pas nos ennemis.

Mes catho-friends, soyez porteurs d’avenir. Un avenir en vérité et charité. Un avenir en adéquation avec les réalités du monde. Pour sauver l’humanité, présente et à venir.

2 comments

  1. Oui, dans le fil de ton billet précédent et de la réponse que j’y ai laissée, moi aussi, je suis athée et me dit “cathophile”, avec un net penchant pour le Christ, qui me semble pouvoir rassembler au-delà du milliard de chrétiens.

    Décidément !… ;)

    Lionel

  2. matthieu farmer says:

    catho friendly tout en restant homophobe !! it’s Xavier !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
Merci de recopier le mot inscrit dans l'image. Cliquez sur l'image pour écouter le mot.
Anti-spam image