De la haine à l’extermination… Chronique d’une folie du XXIe

Illustration

« Votre fils est l’exemple du fait qu’il faut militer pour l’avortement. » Telle est la citation choc de la dernière missive reçue par ma chère maman.

À la lecture de cette phrase je suis pris de vertige, assailli d’une peur incontrôlable. Tout cela n’est pas dû au caractère presque menaçant de cette invective, non. L’habitude de la douceur des paroles de leur « camp », celui de la véritable haine, jouant pour moi.

L’inquiétude qui s’empare de moi est bien plus effroyable. Elle est le résultat du cheminement idéologique qui se fait à notre époque. Liberté chérie, où es-tu ?

En effet, je réfléchis. Que signifie cette lettre ? Elle est le symbole du mal de notre monde. Dans cette société consumériste, ils tentent de créer l’humain jetable.

L’origine de cette adresse est la haine qu’a suscitée cette loi dite de mariage pour tous. Dans l’esprit de ces progressistes auto-proclamés, l’opposition est inenvisageable. Lorsqu’elle existe on la fait taire voire disparaître ! Ce fut le cas contre le mariage gay mais également contre la recherche sur l’embryon.

« Quel rapport ? » me direz-vous. Vous allez très vite comprendre. La recherche sur l’embryon humain pose question. Jusqu’où peuvent aller ces recherches et ces savants fous ? Sera-t-il un jour possible, par la folie de ces apprentis sorciers, de connaître la psychologie ou l’idéologie de l’enfant à naître ?

Vous ne comprenez toujours pas ? Mais si, un petit effort ! Si de telles découvertes sont possibles, l’avortement restera-t-il « thérapeutique » – comme ils disent – ou deviendra-t-il politique, idéologique ? L’un ou l’autre, dramatique !

La mère, dont l’enfant ne pensera pas de la même façon, pourra effectuer une I.V.G. Et bénéficier du remboursement à cent pour cent souhaité par François Hollande ?

Un gouvernement pourrait donc exterminer toute opposition avant même qu’elle en soit rendue au stade d’être humain. Je pense que vous m’avez maintenant compris. Et peut être avez-vous même partagé ma crise de vertige ?

Alors peut-être que tout cela est excessif mais rien ne doit nous interdire d’être vigilants. Si je ne peux que remercier Maman pour m’avoir mis au monde, qu’il me soit permis de remercier également l’auteur de ces ignominies qui ont blessé ma mère, pour ce bel exercice de maïeutique socratique, cet accouchement de la pensée.

Si nous ne pouvons prévoir l’avenir, façonnons-le à notre image !

2 comments

  1. Volodia says:

    Monsieur Bongibault, de grâce taisez-vous. Vous vous êtes suffisamment enfoncé comme cela. Vous vous êtes attiré, par votre seule faute la haine dont vous être l’objet que ce soit dans un camp (contre le mariage pour tous et intégristes sté anonyme)ou dans l’autre (celui des homosexuels représentés ou non par des associations)
    Et permettez moi d’ajouter que si les ânes (parce que je suis poli) pouvaient voler, vous seriez chef d’escadrille.

  2. matthieu farmer says:

    ta mere aurais vraiment du avortée !!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
Merci de recopier le mot inscrit dans l'image. Cliquez sur l'image pour écouter le mot.
Anti-spam image