Archive for L’AVenir pour Tous

Lire la lettre aux candidats envoyée par L’Avenir Pour Tous

layer111L’Avenir Pour Tous, nouvelle phase du mouvement citoyen d’opposition à la loi Taubira – loi qui instaure et diffuse l’idéologie du Genre dans notre Droit, changeant la filiation humaine et ouvrant légalement la procréation artificielle  –  a envoyé ce vendredi 31 mai à tous les candidats aux primaires de Paris, Lyon et Grenoble, une lettre leur demandant de s’engager solennellement à porter et à mettre en œuvre un réforme constitutionnelle du « mariage pour tous » : le Manifeste de l’Avenir Pour tous.

L’Avenir Pour Tous se fixe comme objectif de porter auprès de tous les candidats ce manifeste, afin que cette réforme constitutionnelle de la loi Taubira  devienne le véritable enjeu de tous les scrutins à venir, jusqu’à l’aboutissement de la demande des citoyens qui s’est exprimée lors du mouvement social des 10 derniers mois.

 Frigide Barjot, Xavier Bongibault, Laurence Tcheng, Thierry Vidor, Ilan Simon, Clément Borioli.
LETTRE AUX CANDIDATS
Madame, Monsieur,

Vous êtes candidat(e) à la Mairie de votre commune. Vous souhaitez être maire, premier officier d’Etat civil et du mariage, et premier édile des habitants de notre commune. A ce titre, vous êtes le(a) premier(e) concernée par la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe qui a été votée le 23 avril et promulguée par François Hollande le 18 mai dernier, malgré une mobilisation de la population sans précédent dans l’histoire de notre République.

Les millions de Français qui se sont opposés au vote de cette loi, tout en acceptant son application, restent plus que jamais déterminés à ne pas admettre les changements fondamentaux qu’elle implique dans la conception de l’humanité, de la famille, de de la filiation et de l’engendrement humain. Ils s’engagent aujourd’hui avec l’Avenir Pour Tous à obtenir une  réforme constitutionnelle de la loi TAubira dans les délais les plus courts, sachant que plus le temps passe, plus ce sujet fondamental risque à nouveau de tomber dans l’oubli et l’acceptation passive.  Pendant ce temps, l’idéologie du Genre, instituée par la loi Taubira, se diffuse dans la société. En réformant la loi Taubira, vous vous opposerez aux principes de la loi du Genre, et ferez disparaître à la racine son emprise sur le droit français.
Après 9 mois de résistance citoyenne à un pouvoir sourd et aveugle devant leurs revendications, les citoyens engagés, loin de s’être radicalisés, sont devenus des acteurs à part entière de notre démocratie. Ils veulent participer concrètement à la vie démocratique en devenant force de proposition à vos côtés, car l’alternance politique sur le changement de civilisation se joue à chaque scrutin et peut, désormais, se produire à tout moment.

C’est pourquoi, réunis dans le collectif de l’Avenir pour tous, ces Français, qui seront décideurs de votre élection,  vous proposent aujourd’hui de vous engager à réformer  cette loi et à porter dès maintenant cet engagement dans votre programme de futur élu de la République. Il s’agit de l’inscrire dans le temps dès aujourd’hui. Le plus grand nombre de participants aux différents scrutins (municipales, européennes, régionales…) ayant inscrit cette réforme dans le préambule de leur programme électoral sera le gage de la réelle mise en œuvre de cette réforme constitutionnelle dès que cette nouvelle majorité sera apparue.

Nous vous remercions de prendre connaissance du Manifeste sur le site tout récent de l’Avenir pour Tous, et de répondre aux quelques questions que vous trouverez au bas de cette lettre. Avec notre gratitude pour votre participation à cette initiative citoyenne, et  la célérité de votre réponse à inscrire, ou non,   cette proposition primordiale dans l’ensemble de votre action politique et de vos mandats électifs, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments républicains et humanistes les plus sincères.

L’Avenir Pour Tous
Frigide Barjot (Pour l’Humanité durable), Xavier Bongibault (Plus gay sans Mariage), Laurence Tcheng (La gauche pour le mariage républicain), Thierry Vidor (Familles de France), Ilan Simon (Une extrême-gauche contre la PMA pour Tous), Clément Borioli (Homovox.com)
POUR PARTICIPER A CET ENGAGEMENT CITOYEN, VEUILLEZ CONSULTER LE MANIFESTE DE L’AVENIR POUR TOUS ICI.
Merci de préciser par retour de courrier
• si vous soutenez l’initiative citoyenne de l’Avenir Pour Tous
• si vous signez dès maintenant le Manifeste de l’Avenir pour Tous
•  si vous inscrirez l’engagement de cette reforme en priorité
• dans votre profession de foi
• dans votre programme électoral
• dans l’ensemble de votre démarche d’élu de la République
• si vous célébrerez vous-même des mariages sous l’empire de la loi Taubira
• si vous célébrerez des unions en mairie une fois la loi réformée.
• si en tant que maire, ou élu de la nation, vous vous opposerez  au vote et à l’application de la loi Peillon sur l’enseignement obligatoire de l’idéologie du Genre dès l’école primaire.
Frigide Barjot (Pour l’Humanité Durable), Xavier Bongibault (Plus Gay Sans Mariage), Thierry Vidor (Familles de France), Clément Borioli (Homovox), Laurence Tcheng (La gauche pour le mariage républicain)  et d’autres, s’engagent avec tous les manifestants des 9 derniers mois à faire porter la réforme constitutionnelle de la loi Taubira par les candidats des campagnes électorales, à commencer par les primaires et les municipales à venir.
Nous ne sommes pas une opposition à La Manif Pour Tous, mais la voix, nourrie d’une vie commune de 9 mois de campagne, de la suite du combat politique pour une nouvelle Civilisation, à commencer par remplacer la loi Taubira dans le respect des couples homosexuels.

Signer l’appel de L’AVenir Pour Tous

Frigide Barjot, président de L'AVenir Pour Tous

Frigide Barjot, président de L’AVenir Pour Tous

L’AVENIR POUR TOUS !

Manifeste pour les principes de notre civilisation durable et équitable L’enfant est un acte d’amour, pas un acte d’achat Le couple homosexuel doit être protégé par la loi dans sa spécificité

ACTE I : Réforme constitutionnelle de la Loi Taubira

En ce jour d’application de la loi Taubira qui ouvre le mariage aux couples de même sexe à égalité avec ceux de sexe différent,
nous, citoyens français de toutes origines sociales, religieuses, politiques, sexuelles, engagés depuis novembre 2012 contre le changement de l’engendrement humain qu’impose la loi Taubira et pour la reconnaissance de la juste place des couples homosexuels dans notre société,demandons à tous les candidats aux élections de la République française,de s’engager, avec nous, en préambule de leur programme électoral,à abroger la loi Taubira pour rétablir la norme supérieure de l’engendrement humain biologique, en conservant aux couples des personnes de même sexe leurs droits d’union hors filiation acquis par la loi Taubira.Pour ce faire, nous proposons de réformer la loi Taubira selon le dispositif suivant :

1/ –  soumettre par referendum au peuple français l’inscription du mariage et de la filiation comme norme constitutionnelle (cliquer pour signer l’appel).

 

Ainsi sera garanti le pacte républicain fondé sur la cellule de base homme-femme-enfant que forme le mariage civil, union de l’homme et de la femme, comme principe fondamental de notre Constitution, afin de garantir la filiation humaine comme biologique, et éviter toute dérive de fabrication des enfants. Ainsi sera garanti le droit imprescriptible de tout homme à connaître ses origines biologiques : son père et sa mère. La parité fondatrice du mariage républicain et de la filiation engendrée redevient fondatrice du Pacte républicain.

ACTE II : Novation législative de la Loi Taubira

2/ – remplacer la loi Taubira devenue inconstitutionnelle par une loi d’union civile sans adoption plénière,  ce qui garantit la seule la filiation biologique  constitutionnelle (cliquer pour signer l’appel).

Cette loi d’union civile sera assortie d’une clause de liberté de conscience personnelle avec délégation aux adjoints consentants.

Ainsi sera reconnue toute leur place aux couples homosexuels et garantis leurs droits d’union dans notre société, afin qu’ils aient accès à l’engagement et au secours mutualisés, ainsi que des droits patrimoniaux et fiscaux égaux à tous les couples qui décident de s’engager à construire leur existence ensemble. Ainsi ils contribuent aussi à stabiliser la société dans une vie commune prolifique, d’où l’éducation des enfants ne sauraient être exclue, mais ne fonde pas leur union et ne remet pas en cause la filiation humaine.

L’inscription de ces principes est le préalable absolu qui garantira notre République des lois ultérieures ou des législations européennes instituant la procréation artificielle et conventionnelle, tout en garantissant l’égalité des droits des couples homosexuels.

Elle marque un coup d’arrêt à la diffusion de la loi du Genre qu’institutionnalise la loi Taubira, dont les décrets d’application effacent aujourd’hui massivement les termes d’homme et de femme et de père et de mère du Code civil.