Au nom de la liberté d’expression !

FACE À LA MANIF POUR CERTAINS, LA LIBERTÉ D’EXPRESSION POUR TOUS !

Xavier BongibaultEn me levant dès septembre 2012 (en signant deux tribunes aux côtés de Frigide Barjot dans Libération et dans Le Figaro), ce que je défendais avant tout c’était la liberté d’expression. Je ne supportais plus que soit imposée aux personnes homosexuelles une opinion sur un projet politique en fonction de leur orientation sexuelle.

Contrairement à ce que je peux lire ici et là, je n’ai jamais eu aucune volonté de mise en lumière, aucun désir d’être sous le feu des projecteurs. Si la défense de mes convictions avait été chose aisée et répandue, je l’aurais volontiers laissée à d’autres. Mais ce n’était pas le cas. Sous la pression et la violence des associations pro-choix – très influentes dans le milieu LGBT –, tous se taisaient.

AU NOM DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION – Je me suis levé en défendant Monseigneur Barbarin lorsque celui-ci était victime de la mauvaise foi journalistique, de la bronca médiatique, étant accusé de toutes parts après avoir tenu un propos incompris. Je me souviens à l’époque avoir déjà affirmé mon positionnement : le mariage doit être garant de la filiation biologique mais l’amour homosexuel doit être reconnu dans la société au moyen d’une union civile.

AU NOM DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION – J’ai répété du 5 novembre 2012 jusqu’au 13 janvier 2013 que j’estimais, dans la démocratie laïque qui est la nôtre, que les autorités morales et religieuses ont toute leur place pour prendre position sur les sujets de société.

AU NOM DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION – J’ai exprimé mon indignation devant l’homophobie que représente l’instrumentalisation, par le gouvernement, des personnes homosexuelles pour mettre en application un schéma destructeur de la société, pour organiser un « changement de civilisation ».

AU NOM DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION – Après avoir tenu des propos maladroits à l’encontre du président de la République, le 13 janvier 2013, j’ai tenu à assumer ma maladresse et à présenter mes regrets et mon respect à l’égard de la fonction du chef de l’état.

AU NOM DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION – Le 25 janvier 2013, alors que Frigide Barjot, Laurence Tcheng et Jean-Pier Delaume-Myard étaient reçus à l’Elysée pour représenter le million du 13 janvier, j’avais exprimé mon désir de ne pas rencontrer celui qui refusait d’entendre son peuple.

AU NOM DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION – Face aux menaces de mort, aux agressions, aux appels au viol, aux tentatives d’intimidation sur ma famille, je n’ai pas lâché le combat et ai toujours refusé de me taire.

AU NOM DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION – Le 2 mai 2013, bien qu’ayant été menacé d’un renvoi de La Manif Pour Tous par l’assistante du coordinateur des pôles, je participe à une conférence de presse pour exprimer notre conviction, aux côtés de Frigide Barjot et des porte- parole qui la partagent, celle de la nécessité, au nom de la paix civile, d’ouvrir une union civile.

AU NOM DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION – J’ai fais le choix, le 26 mai, sur le podium de la dernière manifestation nationale et dans le respect des convictions de chacun, d’exprimer les miennes et d’exposer la ligne la plus juste pour revenir sur la loi Taubira : constitutionnaliser le mariage homme/femme et ouvrir l’Union civile.

AU NOM DE MA LIBERTÉ D’EXPRESSION – La Manif Pour Tous faisait le choix de m’exclure de ses porte-parole car j’avais commis le crime de lèse-majesté d’oser exposer mes convictions personnelles et de ne pas me livrer à la langue de bois imposée par les arguments de langage obligatoires du mouvement qui se veut pourtant être celui de la liberté de conscience, d’expression.

AU NOM DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION – Aujourd’hui, j’appelle tous les français à se manifester contre le gouvernement mais à ne plus manifester au sein de ce qui est devenu La Manif Pour Certains. Ils revendiquent qu’elle est toujours pour tous. Non ce serait plutôt La Manif Pour Tous… les hétéros, les dogmatiques. Au revoir les défenseur de l’humain, au revoir les couples homosexuels, au revoir les femmes ayant avorté. Au revoir Liberté d’expression. Au revoir Liberté de conscience.

Face à La Manif Pour Certains, La liberté d’expression pour tous !

Dans vos familles, dans vos communautés de vie, dans les urnes : défendez VOTRE liberté d’expression.

One comment

  1. J.CYR says:

    Xavier, j’ai beaucoup apprécié vos prises de position, et avais très bien ressenti ce que vous vouliez dire au Président Hollande, même si les propos étaient trop forts pour une société anesthésiée qui s’émeut plus sur un mot inapproprié que sur une ligne de pensée, et la vôtre est pourtant éminemment courageuse et respectable.
    Je vous suis encore aujourd’hui quand vous dites qu’au-delà des idées qui vous différentient de celles de nos ministres totalitaires en exercice, c’est bien la liberté de pensée, d’expression et d’information qu’on est en train de vouloir assassiner ! C’est tellement plus facile d’avoir face à soi une cohorte de moutons décérébrés qui ne sait que bêler comme on leur a appris à le faire !!! Mais quelle honte pour ces élites incapables de supporter que des idées différentes puissent s’exprimer, et qui n’ont comme argument que haine et mépris pour les autres.
    Je suis tout aussi scandalisé que vous de voir la caricature faite des humains à travers leur religion, leur couleur de peau, leur origine, leur mode de vie, leur orientation sexuelle, et je ne sais quoi encore … Comment concevoir que parce qu’on appartient à une catégorie quelconque on aurait perdu tout libre arbitre pour penser et raisonner en être humain intègre entier et responsable ! Avec un certain humour je reprendrais ici la blague suivante qui dit que “Dieu a créé l’homme avec un cerveau et un sexe, mais qu’il n’a pas donné au cœur suffisamment de sang pour alimenter les deux à la fois” ! Quelle tristesse de voir, en lisant certaines critiques que la réalité a rejoint la caricature !
    Est-on déjà parvenu à tellement embrigader les hommes qu’on arrive à les manipuler si facilement ? Je veux rester optimiste et ne pas le croire. J’en veux pour preuve les formidables messages d’espoir et de soutien, malgré le flot d’injures, de mensonges et de pseudo bonne conscience à deux sous, et qui nous arrivent quand même par Internet et les rassemblements de manifestation qui ne se sont pas désintégrés.
    Je n’ai pas suivi les polémiques qui ont émergé dans le mouvement LMPT l’an dernier et qui l’ont divisé, et vous ont exclus, durement et injustement, car c’était grâce à vous, à Frigide, à Laurence, au fait que vous soyez unis à tous les autres qui avait fait se réveiller la France inquiète à cause de ces loi de déconstruction de la société que ce Gouvernement était en train de lui concocter. Je dois dire que vous avez été un espoir immense dans mon cœur ! Je comprends d’autant plus la souffrance qui vous été infligée et qui a privé le mouvement d’une composante fondamentale. Il est bien évident que pour une adhésion aussi importante ce mouvement fédérait des sensibilités très différentes, même parfois opposées, mais ce qui en faisait le ciment et la raison d’être était bien de réserver le mariage à l’engagement d’un homme et d’une femme, en vue de fonder une famille et d’offrir un cadre juridique aux enfants qui allaient naître de cette union. D’autant plus que ce cadre est de nos jours de plus en plus malmené par l’explosion du nombre de séparations et recompositions. Tous nous sommes opposés à la fabrication d’enfants pour répondre à des caprices d’adultes, Nous devons nous unir si nous voulons avoir une chance d’obliger notre société à protéger ses enfants face à la machine de guerre que ce gouvernement socialiste à mise en œuvre, et qui présente un terrible danger pour la France, mais aussi pour le monde et pour toute notre humanité. Quelle joie pour moi, et pour beaucoup je suis sur de vous voir de nouveau à nos côtés, combattre les dangers ensembles, je ne veux pas entendre ces derniers au-revoir ! C’est de l’intérieur qu’il faut combattre avec toutes les valeurs qui sont les vôtres, car comme disait JJG “Si vous vous trahissiez nous vous aurions complètement perdus !” Tous ensembles acceptons certains points de divergences en ne cessant d’œuvrer pour ce qui nous parait juste, mais nous avons le principal en commun, et de façon optimiste je dirai que le reste suivra, c’est toujours possible entre gens raisonnables, alors faisons de notre mieux pour l’être encore plus si certains nous le paraissent moins ! Xavier, Frigide, Laurence, je sais que ce que je demande semble très difficile mais revenez-nous pour agir sur la préservation des valeurs fondamentales de notre humanité ! Ce serait pour moi une grande satisfaction et une façon de vous remercier pour l’espérance que vous avez fait se lever, et une demande de pardon pour ceux qui n’ont pas bien agi !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*
Merci de recopier le mot inscrit dans l'image. Cliquez sur l'image pour écouter le mot.
Anti-spam image